• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 20 septembre 2013
( 20 septembre, 2013 )

«Le public a bien été aise d’apprendre que 12 mille prisonniers étaient arrivés à Francfort.»

«Le public a bien été aise d’apprendre que 12 mille prisonniers étaient arrivés à Francfort.» dans TEMOIGNAGES 1813-20131

Une lettre de Cambacérès adressée à Napoléon.

20 septembre 1813

Sire,

Je n’ai à rendre compte à Votre Majesté d’aucun objet important.

Les deux articles qui sont aujourd’hui dans le Moniteur, contenant des nouvelles positives, ont mis un terme aux bruits contradictoires qui circulaient depuis quelques jours. Le malheur qu’a éprouvé le Prince de La Moskowa [Maréchal Ney] paraît moins considérable qu’on ne le croyait, d’après ces mêmes bruits [Ney n’avait pu ramener ses troupes que dans le plus affreux désordre à l’intérieur de Torgau. Le « Moniteur » minimise considérablement l’événement].

Le public a bien été aise d’apprendre que 12 mille prisonniers [Ils avaient été capturés notamment à la bataille de Dresde] étaient arrivés à Francfort et que d’autres colonnes étaient attendues. Ici, l’on avait dit que la plus grande partie de ces prisonniers avait trouvé le moyen de se remettre en liberté.

L’Impératrice s’est promenée hier dans le Parc de Saint-Cloud, S.M. a reçu de la part d’un public très nombreux, des témoignages de respect et d’empressement. A Paris, tout s’est bien passé. Le temps était très beau, la population entière était en mouvement. En sorte qu’il y a eu du monde partout, et je puis assurer Votre Majesté que ce monde était tranquille et content.

(« Cambacérès. Lettres inédites à Napoléon. Tome II, avril 1808-Avril 1814. Présentation et notes par Jean Tulard », Éditions Klincksieck, 1973, Lettre n°1277, p.1055).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
|