Accueil TEMOIGNAGES Retour sur la scène des Adieux de Fontainebleau…

Retour sur la scène des Adieux de Fontainebleau…

Commentaires fermés
0
22

20 avril 1814

« Je vois au moins une fois par semaine [vers 1847-1848], aux Invalides, le général Petit. C’est lui qui, en avril 1814, commandait la Garde Impériale à Fontainebleau. Napoléon l’embrassa avec effusion au moment de partir pour l’île d’Elbe, en disant : « Mes vieux camarades, je voudrais pouvoir ainsi vous presser tous sur mon cœur. » Le général Petit m’a raconté plusieurs fois cet intéressant épisode. Au moment où Napoléon saisit l’aigle du régiment, il éprouva une forte émotion qui humecta ses yeux ; ce fut l’affaire d’un instant, et il prononça d’une voix forte et retentissante ces mots fameux : « Adieux, chère aigle, puisse ce baiser retentir dans la postérité ! ». On sait que ces deux scènes ont été reproduites un millier de fois par la gravure. »

(Docteur Poumiès de la Siboutie (1789-1863), « Souvenirs d’un médecin de Paris … », Plon, 1910, pp.144-145)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe
Charger d'autres écrits dans TEMOIGNAGES
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les mutilés de la Grande-Armée (1813)

Au mois de mai 1813, deux cent mille conscrits s’étaient battus à Lützen,  à Bautzen, à Wu…