Accueil TEMOIGNAGES Du côté de Rouen…

Du côté de Rouen…

Commentaires fermés
0
24

Sacken

Le général russe Osten-Sacken (1752-1837), gouverneur général de Paris.

« 13 juin 1814. L’esprit des troupes est peu rassurant dans la Seine-Inférieure [Seine-Maritime]; le préfet s’en plaint depuis longtemps et il attribue les divisions qui se produisent, dans la population, à la présence des militaires. Selon lui, c’est à peu près inutilement qu’on change les troupes ; elles sont remplacées par d’autres corps encore plus mal disposés. Le 4ème chasseurs à  cheval et le 72ème régiment d’infanterie sont à Rouen; ils y étaient déjà lorsque les détachements de la marine Russie ont passé dans cette ville et ils se sont permis les plus violentes injures contre ces détachements. Le général Sacken a, lui-même, été mal accueilli au spectacle. L’air « Où peut-on être mieux qu’au sein de sa famille ? », joué à la demande du général, a été repoussé avec scandale. Néanmoins, l’air « Vive Henri IV ! » chanté après le spectacle, a été universellement applaudi. Le général Sacken, qui s’était montré avec une grande affabilité aux habitants de Rouen et qui s’était promené dans le parterre, en leur adressant des paroles flatteuses, a même été salué, à la sortie du théâtre, par des témoignages d’estime et de respect. »

(Georges Firmin-Didot, « Royauté ou Empire. La France en 1814. D’après les rapports inédits du comte Anglès », Maison Didot, Firmin-Didot et Cie Éditeurs, s.d. [1897], pp.40-41).

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe
Charger d'autres écrits dans TEMOIGNAGES
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Trajet de l’Empereur depuis Saint-Canat jusqu’à Saint-Raphaël (26 avril 1814-28 avril 1814).

26 avril. Après son départ de La Calade, «A 4 heures, déjeuner au hameau de La Grande Pugè…