Accueil TEMOIGNAGES Autour d’un buste de l’Empereur…

Autour d’un buste de l’Empereur…

Commentaires fermés
0
68

canova

Rapport du comte Beugnot à Louis XVIII. Bulletin du 3 septembre 1814. Rhône, copie d’une lettre de M. le préfet.

« Un buste en marbre de grandeur héroïque, sculpté par le célèbre Canova et expédié d’Italie en France dans une caisse marquée HM numéro 7, est arrivé il y a environ un mois, à Arles, d’où il est venu à Lyon par le Rhône. Il devait continuer sa route pour Paris par la Saône, mais cette rivière étant depuis longtemps extrêmement basse, le patron qui était chargé de conduire la caisse à Chalon-sur-Saône, a redescendu son bateau sur le Rhône ; il se proposait de revenir à Lyon pour reprendre cette caisse et la transporter à destination. En attendant, il l’a déposée chez un particulier de la commune de Vaise, faubourg de Lyon. Celui-ci, sachant qu’elle renfermait le buste de Bonaparte, l’a ouverte: il faisait voir à prix d’argent ce buste, lorsque la police de Lyon, instruite qu’un nombre considérable de curieux, mus par des motifs divers, allaient satisfaire leur envie et qu’il en résultait de fréquentes querelles et même un commencement d’agitation dans les esprits, a invité le maire de Vaise à faire renfermer et clouer la caisse, après que le buste aurait été replacé. Elle a même été transportée chez l’adjoint de la commune où elle est consignée. J’ai ordonné qu’on l’y retint à ma disposition. Je n’ai pu savoir à qui cette caisse est adressée à Paris. Le patron qui l’a amenée à Lyon a remporté la mettre de voiture. A son retour, je me la ferai représenter. Je désire savoir si je dois mettre obstacle à l’expédition du buste pour Paris. Signé : LE COMTE DE BONDY » [Ancien chambellan de l’Empereur et préfet du Rhône depuis 1810, le comte de Bondy avait été maintenu en place à la Restauration beaucoup plus par le vœu de es administrés que par le choix du gouvernement qui se défiait de lui… Note d’Eugène Welvert]

(« Napoléon et la police sous la Première Restauration. D’après les rapports du comte Beugnot au roi Louis XVIII. Annotés par Eugène Welvert», R. Roger et F. Chernoviz, s.d., p.174).

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe
  • Une lettre d’un colonel en avril 1815…

    La guerre est inévitable. La France aura sûrement à lutter, comme l’année précédente, cont…
  • Vive l’Empereur !

    On sait que le 21 avril 1814, Napoléon en route vers son exil elbois, passe à Briare. Voic…
  • Un témoignage intéressant…

    Portrait deJohn HOBHOUSE,  auteur de ce récit. Paris, 24 avril 1815. « J’ai vu l&rsq…
Charger d'autres écrits dans TEMOIGNAGES
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Une lettre adressée à Maret, duc de Bassano…

Le signataire de cette lettre, l’auditeur Lelorgne d’Ideville, auditeur de première classe…