( 18 novembre, 2014 )

Gravures interdites…

Gravures interdites… dans TEMOIGNAGES roi

On se rappellera que Jean-Baptiste Lynch (1749-1835), ce maire si zélé dont il est question ici, avait livré sa ville aux Anglais le 12 mars 1814, reniant son serment de fidélité à l’Empereur et oubliant tout ce qu’il lui devait (maire en 1808, comte de l’Empire, chevalier de la Légion d’honneur). Pendant les Cent-Jours il prendra la fuite en… Angleterre (pays d’où ses ancêtres étaient originaires). Un médiocre personnage jusqu’au bout !

Bulletin du 18 novembre 1814.

« Maire de Bordeaux, 2 novembre 1814. Le maire de Bordeaux annonce que deux marchands d’estampes ont étalé dans cette ville pendant la foire de petites gravures représentant le buste de Napoléon et son fils à genoux priant Dieu pour son père et pour la France. Ce fonctionnaire, après avoir pris l’avis du préfet, a sagement défendu la vente de ces gravures. »

(Source : Comte Beugnot,  « Napoléon et la police sous la première Restauration. D’après les rapports du comte Beugnot au roi Louis XVIII. Annoté par Eugène Welvert », R. Roger et F. Chernoviz, Libraires-Éditeurs, sans date).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Gravures interdites… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|