• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 17 avril 2015
( 17 avril, 2015 )

Des mesures énergiques…

« Dans la soirée du 22 mars 1815, Napoléon, justement irrité de la Déclaration des puissances où on le traitait en galérien évadé, dicta un décret exceptant de l’amnistie et déférant aux tribunaux, comme coupables de connivence avec l’ennemi en 1814, Talleyrand, Marmont, Lynch, Vitrolles, La Rochejaquelein, Alexis de Noailles, Sosthène de La Rochefoucauld, Bourrienne, Bellart, Beurnonville, Jaucourt, Dalberg et Montesquiou. Cette mesure n’était dans l’idée de l’Empereur qu’un arrêt comminatoire destiné à imposer aux séditieux. Aucun ordre ne fut donné par lui pour arrêter ceux des treize proscrits qui se trouvaient encore en France. L’Empereur, voulant rattacher ce décret à ceux qu’il avait rendus à Lyon, le data à l’avance de Lyon, 12 mars, et demanda à Bertrand de le contresigner comme les précédents. Le grand-maréchal s’y refusa nettement ; il déclara qu’il ne pouvait s’associer à un acte arbitraire. L’empereur s’adressa alors au duc de Bassano qui, après lui avoir fait les mêmes objections et opposé le même refus, n’obéit qu’à un ordre formel. Encore ce décret parut-il au Bulletin des Lois avec cette formule inusitée : « Par l’Empereur, pour expédition conforme. » Devant l’opposition de ses plus dévoués serviteurs, Napoléon avait hésité, au reste, à publier le décret qui, rédigé le 22 mars, ne fut rendu public que le 6 avril. Il y eut une clameur chez les libéraux, des murmures jusque dans les Tuileries. La Bédoyère dit assez haut pour être entendu de l’Empereur : « -Si le régime des proscriptions recommence, tout sera bientôt fini .» La Bédoyère se rappela-t-il ces paroles quand, quatre mois plus tard, il tomba sous les balles du peloton d’exécution ? Les proscriptions avaient profité à la Révolution et le gouvernement de Louis XVIII n’allait pas hésiter à s’en servir. »

(Henry HOUSSAYE, « 1815. La première Restauration.-Le retour de l’île d’Elbe.-Les Cent-Jours », Perrin et Cie, 1893, pp.498-500).

Publié dans HORS-SERIE par
Commentaires fermés
|