Accueil TEMOIGNAGES Témoignage du capitaine Maitland (V).

Témoignage du capitaine Maitland (V).

Commentaires fermés
0
22

« Le 25 juillet, autour du bateau la foule s’accrut encore. L’assurance des journaux à parler de l’intention que l’on avait d’envoyer Buonaparte à Sainte-Hélène augmenta considérablement l’anxiété des Français. Dans l’après-midi, Buonaparte fit les cent pas sur le pont pendant une heure environ, se tint souvent à la coupée ou devant les hublots du gaillard d’arrière afin de permettre aux gens de le voir. Quand il apercevait des femmes bien mises, il tirait son chapeau pour les saluer. A dîner, il causa comme d’habitude, posa des questions sur les espèces de poissons pêchées sur  les côtes anglaises et mangea avec beaucoup de plaisir une partie du turbot qu’on avait servi. Puis, il parla du caractère des pêcheurs et des bateliers de chez nous, et dit En général, ils sont aussi bien contrebandiers que pêcheurs. Il m’est arrivé d’en avoir à ma solde un grand nombre qui me fournissaient des renseignements, passaient de l’argent en France, favorisaient l’évasion des prisonniers de guerre. Ils m’ont même offert, contre une somme importante, de s’emparer de Louis et de me l’amener, mais ils ne pouvaient répondre de me le livrer vivant j’ai refusé. »

(Relation du capitaine de Vaisseau F.L. MAITLAND, contenu dans l’ouvrage « Napoléon à bord du ‘Bellérophon’. Traduction de Henry Borjane », Librairie Plon, s.d. [1934], pp.72-73)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Christophe
Charger d'autres écrits dans TEMOIGNAGES
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

EN PASSANT le NIEMEN…

« Le 23 juin [1812], nous reçûmes l’ordre de nous rendre sur les bords du Niémen ; nous fî…