( 8 mai, 2017 )

Les Polonais à la Bérézina…

illustrationltchevallier.jpg

Les Polonais se distinguèrent sur la rive droite de la Bérézina dans le combat que Ney livrait à Tchitchagov et qu’un contemporain a justement qualifié de « combat animé et glorieux ; le général Dombrowski retrace ainsi, dans un rapport à l’Empereur, le rôle qu’il joua dans l’affaire ainsi que ses deux compatriote Kniaziewicz et Zayonchek.

A.CHUQUET 

Le 28 novembre 1812, le 2ème corps fut attaqué par le corps du général Tchitchagov sur la rive droite de la Bérézina. Une partie du 5ème corps, commandée par moi et par le général Kniaziewicz, se trouva en réserve sur l’aile gauche. L’ennemi attaqua avec force. Le combat était opiniâtre des deux côtés et ne se décidait point Je fis alors avancer ma troupe, et, l’épée dans les reins, nous poussâmes l’ennemi jusque derrière son camp en lui portant une perte considérable. Emporté d’ardeur et d’enthousiasme, je ne sentis pas même la blessure que j’avais reçue à la main, jusqu ‘à ce que la perte considérable de sang me forçât de quitter le champ de bataille au moment où l’ennemi fuyait. Le général Kniaziewicz, me remplaçant, continua de poursuivre l’ennemi avec l’intelligence et le courage qui lui sont si propres. Il fut grièvement blessé au pied. Quand ceci se passait sur l’aile gauche, le 17ème d’infanterie, deux bataillons du 14ème et la cavalerie appartenant à ma division combattaient sur la droite sous les ordres du général Zayonchek. Ces régiments, encouragés par l’exemple de leur commandant , combattant avec le plus grand acharnement et repoussèrent à plusieurs reprises les attaques vigoureuses de l’ennemi, lorsque, par un coup fatal, le général Zayonchek eut une jambe emportée. La nuit mit fin aux combats de cette journée mémorable où tous les trois généraux de division commandants furent couverts de blessures qui les retiennent jusqu’ici hors de combat et où les troupes se couvrirent de gloire.

DOMBROWSKI. 

Article publié dans le 1er volume de la série d’Arthur Chuquet et  intitulée : « 1812, la guerre de Russie », Fontemoing et Cie, 1912 (3 volumes).  

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Les Polonais à la Bérézina… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|