( 25 mai, 2017 )

Une lettre d’Eugène de Beauharnais…

Eugène2

Voici une belle lettre d’Eugène de Beauharnais à Napoléon. Alors que l’Empereur est en exil à l’île d’Elbe, et que nombreux sont ceux qui ont oublié ses bienfaits, le fils de Joséphine  témoigne de sa fidélité et de son affection. Dans quelques jours, Eugène sera frappé par la disparition brutale de sa mère…

C.B.

Sire,

J’ai enfin l’occasion de faire arriver ma voix jusqu’à vous, et je la saisis avec empressement. Je ne veux pourtant pas parler à Votre Majesté de ma douleur, je me flatte que son âme vit dans la mienne, et elle comprendra tout ce que j’ai éprouvé à la nouvelle des malheurs de tout genre dont elle est frappée. Je suis venu il y a 15 jours à Paris pour voir ma mère et sœur, assurer leur tranquillité future, faire acte de français pour moi-même et prouver que je ne renonçais pas volontairement à ce titre. Je compte repartir dans très peu de jours à Munich où j’ai laissé ma femme et mes enfants. Là, j’attendrai paisiblement le sort qu’il plaira aux puissances alliées de m’assigner aux termes du traité du 11 avril [celui de Fontainebleau].

Ma nombreuse famille me fait un devoir d’accepter ce sort, quel  qu’il soit, puis je croirai toujours me conformer aux volontés de Votre Majesté, puisque c’est avec elle que le traité du 11 avril a été conclu.

Sire, prenez soin de votre santé, conservez-moi, je vous prie, votre souvenir et vos bontés. En quelque lieu que je sois, Votre Majesté doit en être sûre, si elle rend justice à mes sentiments, elle aura toujours sn moi le fils le plus respectueux, l’ami le plus tendre et le plus reconnaissant.

J’ai l’honneur d’être,

Sire,

de Votre Majesté,

Le très respectueux et bien affectionné fils.

Le Prince EUGÈNE

 

Malmaison, le 25 mai 1814.

 

(Lettre se trouvant en annexe du livre intitulé : « Marie-Louise et Napoléon, 1813-1814. Lettres inédites… Réunies et commentées par C.F. Palmstierna », Librairie Stock, s.d. [1955],p.289)

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Une lettre d’Eugène de Beauharnais… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|