( 21 juin, 2017 )

Après Waterloo…

Sézanne, 25 juin 1815

J’ai reçu, mon cher ami, ta lettre du 22. Je ne mérite pas les reproches que tu m’adresses. Je t’ai écrit de Paris le 8 du courant et de Sézanne le 21 ; je ne suis donc pas resté plus de quinze jours sans te donner de mes nouvelles, et, dans cet intervalle, j’ai fait plus de cent lieues pour le service de mon régiment, puisque j’ai été successivement de Paris à mon dépôt, de là à Troyes, de Troyes à Paris, où je ne suis resté que 12 heures, et encore une fois de Paris à Sézanne. Les premières nouvelles que nous avons reçues de l’armée étaient désolantes. Hier, plusieurs de nos officiers blessés le 19 et le 20 du courant sont arrivés et nous ont consolés. Le corps du général Grouchy, après avoir battu complètement les Prussiens, s’est retiré en bon ordre derrière la Sambre, et nous espérons que les quatre corps qui ont pris l’épouvante à Waterloo offrent encore des masses assez imposantes pour arrêter l’ennemi. Les événements extraordinaires qui se sont passés à Paris auront sans doute des suites avantageuses pour notre malheureuse patrie ! Dans tous les cas, nous sommes décidés à nous faire tuer jusqu’au dernier pour la noble cause de notre indépendance. Les habitants de ces contrées sont animés du meilleur esprit. Je suis enchanté d’avoir quitté Paris.Après Waterloo... dans TEMOIGNAGES 207_001-233x300
Le 30 ème a perdu plus de la moitié de son nombre : il faisait l’avant-garde du général Gérard. Tous les officiers supérieurs ont été tués. Je m’attends à recevoir l’ordre d’aller commander environ 500 hommes qui nous restent encore et qui se trouvent maintenant commandés par un capitaine. Je me suis ruiné pour me monter comme il faut, et je suis prêt à tout événement. Dans mes courses de Troyes à Paris, je me suis trouvé à court d’agent. Gavoty m’a prêté 200 francs que je me proposais de lui renvoyer moi-même d’ici à quelques semaines. Comme je ne sais plus si nous serons payés exactement à la fin du mois, et que je serais désolé que ton ami pût concevoir quelques inquiétudes dans le moment actuel, fais-moi la grâce de te charger de cette dette, et dis-lui que je t’en ai prévenu. Pour peu que nos affaires prennent une tournure un peu favorable, je suis dans une fort belle passe. Il ne reste plus que moi de lieutenant-colonel au régiment. Je suis à merveille avec le colonel et avec M. Verdier, notre major en second. Quelque chose qui arrive, je me trouve infiniment heureux d’avoir quitté mes tirailleurs.
M. Verdier a étudié avec toi chez Ducrocq ; son père est maintenant à Tours, employé comme chirurgien-major dans la garde nationale. C’est un jeune homme de trente-quatre ans, charmant, parfaitement bien élevé et parlant toutes les langues de l’Europe. Il était de l’ambassade en Perse sous le général Gardanne ; il est décoré de l’ordre du Soleil. Nous sommes de grands amis.
J’ai annoncé à ma chère mère, avant mon départ de Paris, que je passais au 30 ème de ligne ; ma lettre ne lui est donc pas parvenue ? Fais-moi la grâce, mon ami, de lui faire entendre qu’il vaut bien mieux pour moi tenir à un brave régiment que d’être resté à battre le pavé de la capitale ! La chose est si simple que je ne conçois pas comment vous pouvez me savoir en quelque sorte mauvais gré de mon changement.
Adieu, mon ami. Donne-moi des nouvelles de nos provinces de l’Ouest. Je t’écrirai souvent, tu peux y compter ; mais, rappelle-toi, je t’en supplie, que les courriers ne partent d’ici que deux fois par semaine, et qu’il peut quelquefois m’arriver de manquer malgré moi le moment de la poste.
Je vous embrasse tous, et j’atends avec impatience de vos nouvelles. Un fourrier de la Vieille Garde m’annonce à l’instant que M. Faré, adjudant-major dans son bataillon, avait été fait prisonnier. Cette nouvelle mérite confirmation ; n’en parle point.

COUDREUX.

(« Lettres du commandant Coudreux à son frère, 1804-1815. Publiées par Gustave Schlumberger », Plon, 1908).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Après Waterloo… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|