( 15 août, 2017 )

15 août 1813, prison de Fortum (Angleterre)…

Le capitaine Beaujot, originaire de Liège (Belgique), a participé aux campagnes de l’Empire dans les rangs du 26ème régiment d’infanterie de ligne. Grièvement blessé et fait prisonnier lors de la bataille de Busaco (Portugal) le 27 septembre 1810. Après de nombreuses et douloureuses pérégrinations, le voici en Angleterre dans la prison de Fortum dans laquelle se trouve nombre de ses frères d’armés également prisonniers. Nous sommes le 15 août 1813, et les infortunés n’oublient pas leur empereur dont c’est la fête :

« La nuit de ce jour, pendant  lequel nous cœurs étaient inondés de joie, les prisons qui renfermaient des Français étaient illuminées. Les prisons de Fortum, brillamment illuminées, attiraient en foule les habitants des villes de Portsmouth, Poti et Gosport. Les fenêtres des mansardes offraient à la vue des transparents représentants les glorieux faits d’armes de l’armée française et le portrait en pied de son Empereur tant aimé, avec les inscriptions « Marengo », « Austerlitz », « Iéna », « Wagram », etc. Une circonstance digne de remarque, c’est que l’autorité anglaise na porté aucune défense contre ces démonstrations d’attachement enthousiaste à notre souverain. La seule recommandation du capitaine de vaisseau Woodriff, agent de la prison, et de ses officiers de garde, se bornait à nous inviter à veiller au feu. »

(Capitaine Charles-Rémi BEAUJOT,  « Relation de captivité », Editions Historiques Teissèdre, 2001, p.89).

 

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ 15 août 1813, prison de Fortum (Angleterre)… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|