( 17 octobre, 2017 )

La GRANDE-ARMEE quitte MOSCOU…

« Le maréchal Mortier, avec huit à dix mille hommes de la jeune Garde Impériale, avait reçu ordre de Napoléon de rester à Moscou pour assurer la retraite de nos convois sur Mojaïsk et couvrir notre marche sur Kalouga ; en même temps il ferait faire sauter le Kremlin et incendier le reste des bâtiments de la ville échappés aux flammes ; Cette triste vengeance, exercée sans but et si peu digne du chef de notre expédition, ne sera-t-elle pas jugée par la postérité plus sévèrement que la conduite de Rostopchine ?

Lorsque nous sortîmes de l’ancienne capitale de la Russie, rien de plus curieux à voir que le cortège extraordinaire que formait l’armée : elle rappelait les scènes des armées grecques et romaines quittent les ruines de Troie et de Carthage. Que de milliers de voitures chargées de vires, de denrées de toute espèce, de fourrage et de riches dépouilles de Moscou, elle traînait à sa suite ! On remarquait parmi ces voitures une foule de carrosses de toute beauté, et dont on s’était emparé par le droit bizarre de la conquête. Que de personnes, mêmes des sous-employés, de faisaient traîner dans des équipages magnifiques ! Toutes ces voitures, marchant sur plusieurs files, qui s’étendaient à plus de quatre ou cinq lieues, faisaient naître l’encombrement et la confusion, Dans ce singulier cortège on remarquait des vivandiers, des domestiques et  d’autres goujats revêtus d’habits de cour et en costume les plus élégants, enlevés à Moscou. C’était une scène réellement comique : un peintre n’aurait pu trouver un sujet plus piquant. »

(Joseph de KERCKHOVE, « Mémoires sur les campagnes de Russie et d’Allemagne (1812-1813) », Édité par un Demi-Solde, 2011, pp.95-96). L’auteur était à cette époque médecin attaché au quartier-général du 3ème corps (Maréchal Ney).

 

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ La GRANDE-ARMEE quitte MOSCOU… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|