( 11 juin, 2018 )

1812. Une LETTRE de PICARD, COMMISSAIRE-ORDONNATEUR des HOPITAUX.

96013519.jpg

Cette lettre adressée au commissaire des guerres Valcourt donne une idée de l’effroyable désordre qui régnait à Kowno le 12 décembre 1812. Des soldats, des officiers pillent les magasins de l’hôpital, magasins des subsistances, magasins des effets militaires et même les chambres des officiers de santé. 

Arthur CHUQUET. 

Kowno, 12 décembre 1812. 

J’arrive à l’instant, mon cher camarade, à Kowno, et je viens d’acquérir la certitude que l’hôpital y est dans le plus grand désordre. On y pille les magasins des subsistances, ceux des effets des militaires et les chambres qui sont occupées par des officiers de santé. Les désordres sont commis par des soldats des 57ème, 85ème et 108ème régiments, en présence de quelques-uns de leurs officiers qui sont eux-mêmes accusés d’avoir pris part au pillage de la chambre du médecin. Je vous prie de vous transporter sur-le-champ chez M. le commandant de la place pour lui faire connaître tous ces détails et pour le prier de mettre à votre disposition un détachement de 50 hommes par l’assistance duquel vous vous occuperez sans délai de rétablir l’ordre. Je vous attends à l’hôpital même pour vous tracer la conduite que vous aurez à tenir dans cette circonstance extraordinaire. 

J’ai l’honneur de vous saluer avec considération. 

Le commissaire-ordonnateur des hôpitaux. 

PICARD. 

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ 1812. Une LETTRE de PICARD, COMMISSAIRE-ORDONNATEUR des HOPITAUX. ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|