( 6 octobre, 2018 )

Une LETTRE du GENERAL VAN DE DEDEM DE GELDER.

J’ai déjà publié ici il y a quelque temps, une lettre de ce général hollandais qui a combattu sous les drapeaux français. Dans celle que vous allez lire, comme dans la précédente, Van Dedem rappelle ses services et ses titres au grade de lieutenant général, qu’il obtint le 28 juin 1814. Il était général de brigade depuis le 19 avril 1811. C.B.

Après quatre campagnes pénibles pendant lesquelles j’ai été presque toujours à l’avant-garde, je crois pouvoir solliciter avec quelque droit de l’avancement. Deux contusions, cinq chevaux tués sous moi et quatorze batailles sont des titres honorables. Le grade de général de division a été demandé pour moi après la bataille de Lützen où j’ai eu l’honneur de commander la 10ème division qui a si puissamment contribué à la gloire de cette journée. J’avais la promesse formelle d’obtenir la première division vacante en Italie. J’ai commandé pendant toute cette dernière campagne celle de réserve, et le général Gratien étant mort à Plaisance, j’avais, pour ainsi dire, la certitude d’obtenir enfin la récompense de mes services lorsque l’armée de réserve a été dissoute. Il est dur pour moi d’avoir vu avancer plusieurs généraux beaucoup moins anciens que moi et qui n’avaient point mes titres. Le nom d’étranger ne peut être point un motif d’exclusion, et le droit à la récompense mérite, ce me semble, de marcher de pair avec le mal qu’on éprouve à l’armée. Si on ne tient point à me conserver en France, qu’au moins on puisse être à même d’aller chercher du service dans mon pays natal avec le grade de lieutenant-général que j’aurais bien gagné dans les armées du Roi. Cette faveur a été accordée en dernier lieu à d’autres généraux étrangers qui n’ont point été  dans la malheureuse nécessité, comme moi, de sacrifier une partie de leur fortune et de leur santé en Russie et en Allemagne en servant la gloire de la France. 

Pas de commentaires à “ Une LETTRE du GENERAL VAN DE DEDEM DE GELDER. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|