• Accueil
  • > HORS-SERIE
  • > Une lettre d’Henri Beyle [Stendhal] au Ministre de la Guerre…
( 5 janvier, 2019 )

Une lettre d’Henri Beyle [Stendhal] au Ministre de la Guerre…

Beyle en uniforme de consul

Henri Beyle en uniforme de Consul de France (en Italie)

dans les années 1830.

Au duc de Feltre, Ministre de la Guerre.

Grenoble, le 19 mai 1816.

Monseigneur,

Monsieur Henri Beyle, adjoint aux commissaires des guerres, demande de toucher à Grenoble, sa patrie et son domicile, la demi-solde de son grade d’adjoint aux commissaires des guerres.

M. H. Beyle, nommé à Königsberg en 1807, a fait toutes les campagnes. Il était à la demi-solde comme auditeur au Conseil d’état en 1814. Malade par suite de la campagne de Moscou, il n’a exercé depuis aucune fonction publique. Il a servi, sous les ordres de M. le baron de Joinville, commissaire-ordonnateur, qui, en cas de besoin, pourrait donner connaissance de ses [états de] services. Je suis avec respect, Monseigneur, de Votre Excellence, le très humble et très obéissant serviteur.

DE BEYLE.

Commissaire des guerres adjoint.

——-

Observations.

Quand Beyle écrit qu’il a fait toutes les campagnes depuis 1807, ceci est inexact.  Le futur Stendhal n’a pas participé à celle d’Espagne, bien qu’il soutint le contraire à plusieurs reprises . Il était bien présent à celles d’Autriche, de Russie et fit une partie de celle de Saxe, avant de tomber gravement malade (en juillet 1813).

L’auteur parle de lui à la troisième personne (du singulier).

La particule dans sa signature est totalement fantaisiste. Beyle en usera de nombreuses fois, toutes comme la centaine de pseudonymes qu’il utilisa en signant ses lettres tout au long de son existence.

Cette lettre a été reproduite à la p.358 du volume IV de sa « Correspondance (1812-1816) ». Edition établie par Henri Martineau (Paris, Le Divan, 1934).

C.B.

Publié dans HORS-SERIE par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Une lettre d’Henri Beyle [Stendhal] au Ministre de la Guerre… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|