( 23 janvier, 2019 )

Attention aux « trois mouches » !

Grenadier Garde

Le grenadier Vraincourt, de la 5ème compagnie du bataillon Napoléon est allé chercher la princesse Pauline. Il écrit à une amie de Verdun (Mme veuve Georges Chermer) et lui adresse un exemplaire de la cocarde elboise; gare aux trois abeilles !

Porto-Ferrajo [Portoferraio], 1er décembre 1814.

La princesse Borghèse nous aime comme ses yeux, car c’est nous qui l’avons été chercher à Naples. Le roi Murat a très bien reçu les grenadiers ainsi que son peuple; l’on a reçu différents cadeaux de la cour de Naples ; les uns ont reçu des schalls [châles] de la  princesse, les autres, des bagues, des tabatières; mille caresses ont été faites. Nous avons toujours la même solde de 23 sous par jour ; nous sommes payés exactement. Nous n’ayons [avons] pas la même cocarde ; nous la portions blanche et rouge ; vous remarquerez trois mouches dedans le tour du blanc qui piqueront un jour.

(Arthur CHUQUET, « L’Année 1814. Lettres et Mémoires », Fontemoing et Cie, Éditeurs, 1914, p.439)

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Attention aux « trois mouches » ! ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|