• Accueil
  • > TEMOIGNAGES
  • > La gratification de l’armée, après le débarquement de Napoléon à Golfe-Juan…
( 1 mars, 2019 )

La gratification de l’armée, après le débarquement de Napoléon à Golfe-Juan…

golfejuan.jpg

Pour résister à l’Usurpateur qui vient de débarquer sur les côtes de France, et regagner l’affection des troupes, on les passa en revue, on leur donna une gratification, et le ministre de la Guerre écrivait au général en chef comte Maison, gouverneur de la 1ère Division militaire.

Arthur CHUQUET.

Général, j’ai l’honneur de vous informer que le Roi, désirant donner aux troupes qui sont sous votre commandement une preuve de la bienveillance particulière qu’il leur apporte, Sa Majesté m’a chargé de faire payer la gratification de cinq francs par soldat et demi-mois de solde aux sous-officiers et officiers (qu’elle a accordée aux troupes qui ont été passées en revue le 9 de ce mois) aux autres corps qui se trouvent réunis sous votre commandement et à toutes les troupes qui se rendront dans cette division. Cette gratification sera accordée sur les fonds de la solde, sur des états nominatifs pour les officiers et d’effectifs pour les sous-officiers et soldats, certifiés par les conseils d’administration, visés et arrêtés par les inspecteurs et sous-inspecteurs aux revues. Je donne en conséquence des ordres à M. l’Inspecteur aux revues de la 1ère division afin qu’il prenne à ce sujet toutes les mesures qui pourront être nécessaires.

Veuillez bien, je vous prie, général, faire connaître aux troupes que vous commandez, cette nouvelle marque de leur intérêt que Sa Majesté prend à leur bien-être et leur prescrire de faire former les états qui devront servir au paiement de la gratification dont il s’agit.

————–

A noter. En l’absence de date sur ce document, le Ministre de la Guerre peut être soit le maréchal Soult (ministre du 3 décembre 1814 au 11 mars 1815), soit le général Clarke (ministre du 11 mars 1815 au 20 mars 1815).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ La gratification de l’armée, après le débarquement de Napoléon à Golfe-Juan… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|