( 3 mai, 2019 )

1814 ou la fin du cauchemar…

ponton

Un sinistre ponton anglais, lieu de souffrances de tant de « Braves » !

Avec les débuts de la Première Restauration, prend fin  le cauchemar de milliers de soldats français prisonniers à Cabrera ou sur les pontons flottants de Cadix ou ceux anglais (de  Plymouth, Portsmouth et de Chatham). En mai 1814, 1986 captifs de Cabrera sont rapatriés; en juin ce sont 1400 hommes qui sont arrachés de leur univers concentrationnaire (sur un total initial de 9000 soldats emprisonnés à Cabrera à partir de mai 1809 jusqu’en 1813). Plus de 70 000 prisonniers seront libérés d’Angleterre en 1814 (sur un total initial de 120 000 emprisonnés); tant des pontons,  des prisons à terre au régime carcéral beaucoup acceptable (citons celles de Dartmoor ou de Valleyfield), ou encore des cautionnements britanniques (un système de semi-liberté destinés aux officiers). 1814, est également l’année de la délivrance, pour les soldats français qui se sont retrouvés prisonniers en Autriche ou dans la lointaine Russie…

C.B.

Publié dans HORS-SERIE par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ 1814 ou la fin du cauchemar… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|