( 8 juin, 2020 )

Les dernières cartes de Fouché…

Fouché.

Si en 1814, Joseph Fouché, duc d’Otrante (1759-1820), ne joue aucun rôle politique, il  se rattrape l’année suivante.  Après le débarquement de Napoléon à Golfe-Juan, il se tient informé de la progression de l’Usurpateur, puis de Bonaparte et enfin de l’Empereur vers Paris. Le 15 mars 1815, Fouché ne donne aucune suite positive à l’entrevue qu’il a avec le comte d’Artois (frère du Roi et futur Charles X), lorsque ce dernier lui propose un portefeuille ministériel dans un gouvernement qu’aurait présidé le duc de Richelieu. Il sent que le vent est en train de tourner…Six jours plus tard, au lendemain de l’arrivée de l’Empereur, il est aux Tuileries prêt à être réinvesti dans son ancien poste de ministre de la Police générale. Le duc d’Otrante jouera alors double-jeu, entretenant une correspondance avec les Bourbons et l’Angleterre ! Durant les Cent-Jours, Fouché adresse nombre de circulaires à ses fonctionnaires prêchant la modération. Faisant partie d’un autre genre de traîtres que Talleyrand, mais tout aussi méprisable, le duc d’Otrante se prépare à la chute du régime impérial. Après l’abdication de Napoléon,  il entend obtenir une place importante dans le nouveau gouvernement. Il faut d’abord, éliminer politiquement  le fils de l’Empereur, Napoléon II. Pas question qu’il soit le nouvel empereur avec pour régente, sa mère, l’impératrice Marie-Louise. Usant de toutes les relations qu’il a tissées durant sa vie publique, Fouché signe le 3 juillet 1815 une capitulation avec les Alliés. Trois jours après, le voici à Neuilly afin de rencontrer Wellington et…Talleyrand. Le soir même, il est reçu par Louis XVIII.  De nouveau ministre de la Police générale, c’est Fouché qui établit et signe la fameuse ordonnance (créée à l’initiative de Louis XVIII) en date du  24 juillet 1815. Elle prescrit l’arrestation et la condamnation de cinquante-sept personnalités civiles ou militaires ayant servi Napoléon durant les Cent-Jours.

C.B.

 

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Les dernières cartes de Fouché… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|