( 1 mai, 2021 )

1821-2021. Une « dame de cœur » à Sainte-Hélène: Albine de Montholon…

AlbineNée en 1779, divorcée à deux reprises, elle quitte son domicile conjugal sur un coup de foudre avec le comte Charles de Montholon (qu’elle peut enfin épouser en 1812). La comtesse de Montholon suit son nouveau mari à Sainte-Hélène, avec leur fils Tristan (1810-1831).  Elle y arrive, attendant un heureux événement : le 18 juin 1816, elle est accouchée d’une fille,  Napoléone de Montholon [1], conçue sur le Northumberland. Durant son séjour dans l’île Albine de Montholon est d’une humeur constante, elle ne se plaint pas de l’inconfort de la situation, des médisances des uns et des autres. Sa combativité contraste avec la personnalité de la comtesse Bertrand, déprimée, toujours à se plaindre sur son sort et qui se ronge d’ennui. Après le départ de Las Cases, fin décembre 1816, les relations entre Napoléon et la comtesse de Montholon semblent devenir plus intimes… Ce que ne manque pas de remarquer le général Gourgaud, d’une jalousie maladive à l’égard de toute personne attirant l’attention de Napoléon. Le 26 janvier 1818, Albine de Montholon donne naissance à une fille : Joséphine[2]. Mais une rencontre va marquer la comtesse de Montholon: celle qu’elle fait fin 1818, en la personne du séduisant Basil Jackson, lieutenant anglais  de l’état-major du général Hudson Lowe. Une idylle débute et certaines personnes de l’entourage de Napoléon, ne manquent pas de lui en rapporter les moindres détails. L’Empereur est furieux, au contraire de Charles de Montholon qui ne fait aucun commentaire.  Le 2 juillet 1819, pour raisons de santé, la comtesse de Montholon quitte l’île avec ses trois enfants[3], peu de jours avant le lieutenant Jackson qui s’embarquera le 8 pour l’Angleterre. Ils se retrouveront à Bruxelles. Napoléon fut très ému par le départ de celle qui lui apporta un peu de tendresse, de douceur, et peut-être un peu plus dans son exil sans issu. La comtesse Albine de Montholon décède en 1848.

Christophe BOURACHOT


[1] Elle vivra assez longtemps pour ne s’éteindre que le 17 septembre 1907 à Montpellier.

[2]  Décédée à Bruxelles le 30 septembre 1819.

[3] Elle avait quitté Longwood la veille, 1er juillet 1819.

Publié dans FIGURES D'EMPIRE par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ 1821-2021. Une « dame de cœur » à Sainte-Hélène: Albine de Montholon… ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|