( 16 mars, 2017 )

Un nouveau jeu à thématique napoléonienne…

Bonjour à tous,

Nous sommes un nouvel éditeur de jeu de société et au mois de septembre nous allons lancer notre premier jeu qui se nomme «Napoleon Saga ». Il s’agit d’un jeu de stratégie entre le jeu de plateau et le jeu de cartes. Le thème est la campagne de Belgique de 1815 et plus particulièrement Waterloo. Ce jeu s’adresse aussi bien aux joueurs chevronnés qu’aux personnes souhaitant découvrir cette période de façon ludique.

Les dessins sont de Giuseppe Rava, incroyable artiste connu et reconnu dans le milieu de l’uniformologie, les peintures historiques et le jeu.

Le système de jeu qui est accessible pour les débutants, permet aussi de créer votre propre armée afin de simuler des affrontements qui auraient pu avoir lieu (« What if »).

Ce jeu pour 2 joueurs sera proposé sur le site KickStarter par le biais d’un financement participatif. N’hésitez à consulter notre site ou à vous abonner à nos réseaux sociaux afin de connaître toutes les dernières news et visuels du jeu.

Merci et Vive l’Empereur !

Frédéric ROMERO

————————UNITES_FR_2

Pour plus d’informations et voir les premiers éléments du jeu :

Le site : http://www.napoleonsaga.com/

La page Facebook : https://www.facebook.com/NapoleonSaga/

Et le compte twitter : https://twitter.com/Napoleon_Saga

 

UNITES_FR_9
CARTES_STRAT_23UNITES_ENG_10

CARTES_STRAT_10UNITES_ENG_2

Publié dans A LA UNE ! par
Commentaires fermés
( 15 février, 2017 )

UN BLOG MAGISTRAL A VISITER !

C’est celui de J.-F. ARDELLIER, un figuriniste de talent.

http://empire-diorama-ard.over-blog.com/

ob_735cfb_dsc-0122

Publié dans A LA UNE !,INFO par
Commentaires fermés
( 9 janvier, 2017 )

L’Empereur retrouve sa tête…

Publié dans ON EN PARLE... par
Commentaires fermés
( 1 janvier, 2017 )

Bonne année 2017 !

Steuben 1810.

Je vous présente, ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, tous mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année qui débute.

Je profite de ce message afin de vous remercier de votre fidélité à mon « Estafette ».

Bien cordialement. 

C.B.

 

Publié dans A LA UNE ! par
Commentaires fermés
( 25 décembre, 2016 )

Un jour sacré !

Noël 2016

Publié dans A LA UNE ! par
Commentaires fermés
( 15 décembre, 2016 )

Il y a SOIXANTE-SEIZE L’AIGLON RETROUVAIT ENFIN SON PÈRE…

cercueilroideromeavant1969.jpg

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1940, Napoléon retrouvait enfin son fils. Hitler faisait transférer le corps de l’Aiglon de Vienne à  Paris. Le Chancelier du Reich espérait par cette initiative, récupérer l’opinion des français.

Mais ceux-ci connaissaient alors bien d’autres soucis…

Ils raillèrent ce geste par cette tirade : « Nous manquons de charbon et les Allemands nous rendent des cendres.. ». Il faudra attendre 1969 afin qu’André Malraux, alors Secrétaire d’État aux Affaires culturelles, ordonne que l’on creuse le tombeau dans lequel le Fils de l’Homme reposera enfin…  Il faut savoir que dès 1932, année du centenaire de la mort de l’Aiglon, l’idée d’un rapatriement du corps de Napoléon II avait été évoquée dans les milieux politiques et historiques, mais sans aucune suite.

Il est également navrant que la France, vainqueur du conflit de 1914-1918, n’ait point songé à demander à ce moment-là le transfert des cendres du fils de l’Empereur…

Sur cet événement, lire sur le site www.napoleon1er.com, le témoignage inédit de René Decq, recueilli en 2003 : 

http://napoleon1er.perso.neuf.fr/Aiglon-Rene-Decq.html 

Les photos qui suivent sont extraites du numéro du magazine « l’Illustration » du 21 décembre 1940.

Photo 1: Deux soldats allemands montent la garde devant l’entrée du wagon où se trouve le cercueil de l’Aiglon. Nous sommes à la Gare de l’Est. Photo 2: Une vue de ce même cercueil dans le wagon. Photo 3: A partir de minuit, le 15 décembre 1940, les allemands extraient le cercueil de son wagon. Photo 4: Toujours devant la Gare de l’Est. Le cercueil est placé sur un affût d’artillerie qui sera tracté par un véhicule allemand de transport troupes. Le fils de l’Empereur faisant son entrée dans un convoi de militaires ennemis, cela ne manque pas d’amertume… 

Photo 5: Le convoi arrive à 1h20 (du matin), aux Invalides. Otto Abetz, ambassadeur d’Allemagne à  Paris remet au nom du Führer le corps de l’Aiglon à l’amiral Darlan, représentant le gouvernement français.  Le cercueil est alors pris en charge par des gardes républicains (français). Ce dessin de Serge Ivanoff nous montre le convoi devant les marches de l’entrée du Dôme. 

Photo 6: Suite de la scène précédente : le cercueil , toujours porté par les gardes républicains, va être placé sur les marches de l’autel. Cette cérémonie nocturne s’achève à 2 heures. Napoléon II est désormais veillé par les gardes républicains en grande tenue. Il sera disposé , après la grande cérémonie officiel, dans la chapelle où se trouve Jérôme Bonaparte. Il y restera près de trente années…      

snb146801.jpg

 snb14685.jpg

 snb14686.jpg

snb14688.jpg

snb14694.jpg

  snb14695.jpg

snb14691.jpg

 

 

Publié dans A LA UNE ! par
Commentaires fermés
( 2 décembre, 2016 )

Il y a 211 ans: AUSTERLITZ…

82000829.jpg

« Le 2 décembre [1805], ou 11 frimaire an XIV, à la pointe du jour, on battit la générale partout, la cavalerie monta à cheval ; chacun prit son rang et se disposa à combattre. L’ennemi avança dans le lointain, par division, en colonnes serrées et commença l’attaque ; le canon ronfle partout ; la lutte s’engage ; et ce jour fut donnée la fameuse bataille d’Austerlitz, où les empereurs de France, de Russie et d’Autriche commandaient en personne ; la bataille des Trois Empereurs ! Chacun fit son devoir. L’armée française s’est immortalisé là par son intrépidité en luttant contre deux armées coalisées, de force supérieures. L’affaire a été générale, et, en moins de quatre heures, l’armée ennemie fut coupée ou dispersée et noyée dans les lacs [on sait qu’il s’agit d’une légende]. Le succès de cette journée nous a valu quarante drapeaux, les étendards de la garde impériale de Russie, cent vingt pièces de canons, vingt généraux et plus de trente mille prisonniers [en fait 9 767 prisonniers russes et 1 686 prisonniers autrichiens, soit 11 453 hommes au total, selon Alain Pigeard].

Jamais on n’a combattu avec tant d’acharnements de part et d’autre. Nous avons bivaqué sur le champ de bataille. ».

(Georges Bangofsky, du 7ème hussards, « Mes campagnes (1797-1815) », Editions du Grenadier, 2012).

Publié dans A LA UNE !,TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 4 novembre, 2016 )

Une belle charge de cavalerie…

Cette scène est extraite du film « Popioly » (« Cendres ») d’A. Wajda, disparu récemment. Nous sommes au col de Somosierra le 30 novembre 1808… Ce film date de 1965.

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans ON EN PARLE... par
Commentaires fermés
( 3 août, 2016 )

Napoléon, homme de parfum…

Napoléon portrait.

A écouter , cette émission de radio diffusée sur RTL:

http://www.rtl.fr/actu/economie/il-etait-une-marque-du-03-aout-2016-7784311515

Publié dans ON EN PARLE... par
Commentaires fermés
12345...8
Page Suivante »
|