( 28 juin, 2018 )

Faux empereurs mais véritables imposteurs !

Les faux napoléon

Voici une étude intéressante que je viens de terminer de lire. Elle est centrée sur le cas de quatre imposteurs s’étant fait passer pour Napoléon entre 1815 et 1823 : Mathieu Félix (fin août/début septembre 1815 dans le département de l’Isère), Jean-Baptiste Ravier (en août 1815 dans l’Ain), Jean Charnay (dans l’Ain durant l’été de 1817) et un certain père Hilarion (dans celui de la Lozère de 1821 jusqu’au début 1823).

Il y eut certainement d’autres cas mais l’étude de Nathalie Pigault possède l’important mérite d’aller jusqu’au bout des choses concernant ces « usurpations historiques ». Elle détaille chaque étape : depuis leurs apparition, passant en revue leur agissement, jusqu’à leur interpellation et leur comparution devant la justice.

Dans les campagnes de la Seconde Restauration, où vivaient des paysans, hommes et femmes sans doute moins instruits que dans les grandes villes et, surtout, possédant une naïveté incroyable, il était facile pour ces « Faux-Napoléon » d’abuser de leur crédulité . Comme le souligne l’auteur, le climat politique régnant à l’époque et le début de l’édification de la Légende napoléonienne y furent pour beaucoup : « Il y avait la légende officielle fabriquée par les Bulletins de la Grande-Armée, les articles du Moniteur  les peintures de Gros et la Colonne Vendôme. Il y eut à son tour une légende populaire née après la disparition de la scène européenne de Napoléon en 1815. »

En effet, pour les gens du peuple comment croire à la disparition d’un être aussi extraordinaire que le grand Empereur ? Déjà en 1814, alors que Napoléon se trouvait en son île d’Elbe, on le signalait çà et là, à la tête d’armées imaginaires, venant reconquérir son trône. Après la déflagration de la défaite de Waterloo, l’Empereur est expédié à Sainte-Hélène; un endroit que bien peu de français  des campagnes savent situer. Mais selon eux, « Il » reviendra, c’est certain !  En mai 1821, Napoléon meurt ; la nouvelle arrive à Paris début juillet. Mais dans les campagnes à quel moment ?Pour beaucoup de Français,  Napoléon n’est pas mort, il va s’échapper de son île et débarquer sur les côtes de France, comme il l’a si bien fait en mars 1815…

Mais revenons à nos imposteurs. On constate, en lisant cette étude, qu’ils ne ne portent pas l’habit militaire et encore moins une tenue se rapprochant de celle de l’Empereur. Leur ressemblance physique avec le grand homme est inexistante même si pour l’un d’entre eux, un témoin bien naïf déclarera reconnaître quelque peu Napoléon. Aucun de ces mystificateurs n’est accompagné d’une escorte, aussi peu importante soit-elle. En véritables manipulateurs, ils exercent leur talent sur une population exclusivement rurale. Il est très probable qu’ils ne purent arriver à leurs fins dans un milieu urbain, dans quelques grandes villes, dans lesquelles les esprits sont plus instruits, plus au fait de l’actualité politique. Le but de ces imposteurs fut essentiellement financier et matériel. Point de conspiration politique de leur part, comme l’a craint un moment la police de Louis XVIII.

Cette étude, qui se lit un peu comme une enquête policière, menée autour de ces quatre faux empereurs nous fait aussi revivre la France d’après Napoléon et son instabilité politique; un contexte particulièrement favorable à l’émergence de ce type d’affaires.

C.B.

Nathalie PIGAULT, « Les Faux-Napoléon », Editions du CNRS. Ouvrage paru en avril 2018, 218 pages,  20.00 €

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 8 juin, 2018 )

Où l’on parle des « Souvenirs » du major LE ROY…

Publié dans A LA UNE !,INFO,ON EN PARLE...,TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 5 mai, 2018 )

A propos d’une lettre (sans doute inédite) de Joséphine.

Joséphine 2

Cette dernière fait partie du lot de celles de Napoléon (dont une au moins n’est pas inédite) et découvertes fortuitement et récemment dans les rayonnages de la bibliothèque d’Ajaccio : https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/corse-du-sud/tresors-oublies-bibliotheque-ajaccio-1468597.html

Lettre inédite Joséphine

Voici le texte de ce document, entièrement rédigée de la main de l’attachante Joséphine et signée par elle :

« Mon Cousin, je suis touchée de la nouvelle marque de confiance que vous me donnez de vos sentiments qui me ravi[?] à l’occasion de l’heureuse délivrance de ma belle-fille. Il m’est donné de profiter de cette circonstance pour vous renouveler l’assurance de mon attachement. A Navarre le 21 décembre.

Joséphine. »

Cette courte lettre, écrite depuis son château de Navarre, près d’Evreux, dans l’Eure, ne nous indique ni le destinataire, ni la date. En consultant l’ouvrage « Impératrice Joséphine. Correspondance, 1782-1814 », Payot, 1996, j’ai trouvé quelques éléments intéressants. 

L’événement dont il est question dans ce document est la naissance du troisième enfant d’Eugène de Beauharnais (1781-1824), qui avait épousé, en 1806, Augusta-Amélie de Bavière (1788-1851): Auguste-Eugène-Charles-Napoléon, né à Milan le 9 décembre 1810.

Le destinataire pourrait être Cambacérès, auquel Joséphine donnait le titre de « Cousin ». Il est à rappeler qu’ cette époque elle n’est plus l’épouse de Napoléon.

A la p.287 du l’ouvrage cité plus haut, se trouve une autre lettre de Joséphine et adressée à Mme de Montesquiou, datée de Navarre, 23 décembre 1810 dans laquelle Joséphine déclare : «  Je sais, Madame, combien vous prenez part à tout ce qui m’intéresse, et je suis touchée de la nouvelle marque que vous m’en donnez à l’occasion des couches de ma belle-fille ».

Enfin, cette lettre paraît être inédite. Elle ne figure pas dans l’ouvrage publié par Payot en 1996, ni dans l’annexe n°5 de ce même livre et qui référence succinctement les lettres de Joséphine passées en ventes aux enchères publiques, commercialisées par des libraires ou bien encore se trouvant dans certains fonds de bibliothèque, comme celui de Frédéric Masson (à la Bibliothèque Thiers, place Saint-Georges, à Paris).

Christophe BOURACHOT

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 30 avril, 2018 )

Une belle découverte !

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 22 avril, 2018 )

Après le burnous, un chapeau de l’Empereur !

Chapeau vente 18 juin 018

Décidément, que de choses abandonnées dans la déroute de Waterloo ! 

A lire : http://www.parismatch.com/Royal-Blog/ro … on-1501229

On notera l’absence de cocarde sur ce bicorne.

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 7 avril, 2018 )

Souvenirs…

Souvenirs... dans INFO n10

Pour ceux qui en ont entendu parlé, et les autres, voici la couverture d’un catalogue de la LIBRAIRIE DES DEUX EMPIRES (153, rue Saint-Charles, Paris 15ème), que j’avais créée en juillet 1994. Tout d’abord dédiée à la vente par correspondance de livres anciens sur le Premier et le Second Empire, la Librairie s’est orientée progressivement vers la réédition de mémoires et de souvenirs, que le lecteur lambda n’arrivait pas à se procurer (ou alors à des prix prohibitifs).

Ainsi, 37 titres ont vu le jour sous cette enseigne. La LIBRAIRIE DES DEUX EMPIRES a fonctionné jusqu’en 2003, date à laquelle sa structure est devenue la propriété de la société Le Livre chez Vous (LCV, rue Bargue, Paris 15ème). Ce nom été transformé alors en label d’une collection de livres, gérée par LCV.

Cette société a été reprise depuis septembre 2009 par les Editions Coprur (appartenant au Crédit Mutuel), devenues les Editions du Quotidien.

Je ne sais pas si à l’heure actuelle, de nouveaux titres paraissent sous le nom « LIBRAIRIE DES DEUX EMPIRES »…

C.B.

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 26 décembre, 2015 )

Sans doute un des meilleurs livres napoléoniens de l’année…

1507-1

Il s’agit d’un fort volume et constituant un véritable inventaire cinématographique des films concernant Napoléon ou la période napoléoniennes. Un éditeur suisse a réalisé là un véritable tour de force. Paru en septembre 2015, cet ouvrage est en vente en librairie et sur le net. 

Informations sur le site de l’éditeur:

http://www.idesetcalendes.com/booksDetail.php?i=245

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 20 décembre, 2014 )

« Porte-drapeaux des armées de Napoléon », n°21.

Paru jeudi dernier (18 décembre), ce nouveau numéro représente le porte-étendard du 1er régiment de carabiniers (ici encore dans son emballage). Le prochain, dans quinze jours, sera le porte-drapeau de la 19ème demi-brigade d’infanterie légère. En kiosque, 11.99 euros.

H21

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 20 novembre, 2014 )

Porte-drapeaux des armées de Napoléon n°19

Paru ce jeudi, ce nouveau numéro représente le porte-drapeau de la 45ème demi-brigade d’infanterie de ligne (ici encore dans son emballage). Le prochain, dans quinze jours, sera le porte-drapeau du bataillon des vélites de Turin. En kiosque, 11.99 euros.

 H19

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 29 octobre, 2014 )

Au hasard de mes lectures…

Au hasard de mes lectures...

Napoléon leadership !

Durant l’automne  2004, Tallandier a fait un paraître un ouvrage au titre hors du commun : « Napoléon et le management ». Je viens de relire cette étude et je suis toujours aussi enthousiaste que lors de sa sortie. L’auteur, Alexis Suchet, passe en revue le règne napoléonien, les moments-clés de sa fondation.  On s’aperçoit  à la  lecture de ce livre, que Napoléon a su, plus que nul autre chef d’état, choisir ses collaborateurs et leur insuffler une ligne conductrice. Sont abordés également, la méthode de travail de l’Empereur ainsi que la façon dont il diffuse ses idées. Un excellent livre donc !

Alexis SUCHET, « Napoléon et le management », Tallandier, 2004, 264 pages. 

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 19 octobre, 2014 )

Fermeture du Musée Napoléon (Mandarine Napoléon) de Seclin (Nord).

Une mauvaise nouvelle pour les admirateurs du grand homme et de l’Épopée:

http://www.lavoixdunord.fr/region/fermeture-annoncee-et-vente-des-collections-au-musee-ia25b50457n2443803

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
( 22 septembre, 2014 )

L’Hôtel Beauharnais, un endroit unique….

Hôtel Beauharnais

Jai visité ce matin ce magnifique hôtel, qui est la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Paris. Un lieu qui a gardé toute sa splendeur et où l’on devine l’ombre d’Eugène de Beauharnais. Sachez que l’on peut s’inscrire en ligne afin de découvrir ce lieu. (L’inscription est obligatoire afin d’avoir accès à ce joyau du style Empire !) A noter: photos et films interdits.

C’est ici: https://service2.diplo.de/rktermin/extern/choose_category.do?locationCode=pari&realmId=425&categoryId=680&request_locale=fr

Un rappel historique :

http://download.diplo.de/Paris/2011_Expo_Hotel_Beauharnais.pdf

Hôtel B

Publié dans INFO par
Commentaires fermés
12345
« Page Précédente  Page Suivante »
|