( 8 novembre, 2013 )

8 novembre 1813…

8 novembre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2583]. Berthier à Macdonald.

Mayence, 8 novembre 1813.

L’Empereur m’a ordonné de parcourir la ligne de la frontière du Rhin et de passer la revue des différents corps d’armée. Je finirai ma course sur le haut Rhin d’où je dois aller rendre compte à l’Empereur. L’intention de Sa Majesté est qu’en votre qualité d’aide-major général, vous me remplaciez. L’Empereur a accordé un congé de quinze jours au général Monthion pour se rendre près de sa femme. Comme vous avez besoin de repos pour votre blessure, l’Empereur consent qu’au retour du général Monthion, vous lui remettiez le détail et qu’ensuite vous vous rendiez à Paris.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, pp.246-247).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 7 novembre, 2013 )

7 novembre 1813…

7 novembre 1813... dans TEMOIGNAGES cuirassier-blesse

[Pièce n°2578]. Berthier au duc de Feltre [général Clarke, ministre de la Guerre].

Mayence, 7 novembre 1813.

D’après les intentions de l’Empereur, je donne l’ordre à M. le maréchal Duc de Valmy [Kellermann] de partir de Mayence, de porter son quartier-général à Metz et d’y prendre le commandement de toutes les troupes qui se forment dans cette ville ainsi que dans la 2ème et 3ème divisions militaires.

[Pièce n°2579]. Berthier au duc de Feltre [général Clarke, ministre de la Guerre].

Mayence, 7 novembre 1813.

Des ordres sont donnés pour que le général de brigade comte Pac soit reconnu comme étant employé près de Sa Majesté l’Empereur à dater du 16 avril 1813

[Pièce n°2580]. Berthier à Macdonald.

Mayence, 7 novembre 1813.

D’après les instructions de l’Empereur, je donne l’ordre au général Charpentier de se mettre en marche le 10 de ce mois avec tout ce qui compose le 11ème corps d’armée pour se rendre à Cologne où il sera à votre disposition.

[Pièce n°2581]. Berthier à Macdonald.

Mayence, 7 novembre 1813.

L’Empereur me charge de vous réitérer l’ordre de faire venir sur la rive gauche du Rhin tous les bateaux, ponts volants, etc., de la rive droite. L’intention  de sa majesté est aussi que vous fassiez établir deux chaloupes canonnières à Wesel ; les marins de la Garde seront chargés de les servir ; on peut faire venir deux petites chaloupes de Hollande.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, pp.245-246).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 6 novembre, 2013 )

6 novembre 1813…

6 novembre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2576]. Berthier au général Sébastiani.

Mayence, 6 novembre 1813.

L’Empereur ordonne qu’avec le 2ème corps de cavalerie que vous commandez, vous continuiez votre marche de Coblentz pour vous rendre à Cologne où vous serez sous les ordres du maréchal duc de Tarente [maréchal Macdonald]. Vous serez chargé de surveillance le Rhin jusqu’à Wesel.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p. 244).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 4 novembre, 2013 )

4 novembre 1813…

4 novembre 1813... dans TEMOIGNAGES nap-et-et-ses-officiers

[Pièce n°2568]. Le général Drouot au Duc de Feltre [général Clarke, ministre de la Guerre].

4 novembre 1813.

Le dépôt de la Garde établi à Mayence sera envoyé à Metz et les 9.000 conscrits destinés à compléter les régiments de voltigeurs seront dirigés sur Metz au lieu d’être envoyés à Mayence, leur première destination.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p. 240).

 —————

[Pièce n°2569]. Napoléon à Cambacérès.

Mayence, 4 novembre 1813.

J’ai écrit  au ministre de la Guerre pour les drapeaux à présenter à l’impératrice. Ils le seront dans la salle du trône autour duquel seront réunies toutes les autorités. Au sortir de là, le ministre portera ces drapeaux aux Invalides. J’ai envoyé à l’Impératrice la réponse qu’elle doit faire. Il serait convenable que, quelques jours après, une députation de trente invalides, parmi lesquels il y aurait plusieurs centenaires, ayant leur gouverneur à leur tête, vinssent remercier l’Impératrice de ce qu’elle a dit soit d’eux, soit de la supériorité du courage de l’armée française. Vous aurez soin de soigner le discours du gouverneur ; vous trouverez ci-joint une note indiquant comme je le conçois.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p. 242).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 3 novembre, 2013 )

3 novembre 1813…

[Pièce n°2566]. Berthier au duc de Feltre.

Mayence, 3 novembre 1813.

D’après les intentions de l’Empereur, je donne l’ordre aux troupes polonaises commandées par le général Dombrowski actuellement en marche pour Deux-Ponts de continuer leur route pour se rendre à Sedan où ces troupes achèveront de se réorganiser.

[Pièce n°2567]. Berthier au duc de Feltre.

Mayence, 3 novembre 1813.

L’intention de l’Empereur est que tous les Polonais qui sont à  Düsseldorf, se rendant au dépôt de Sedan.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p. 240).

 3 novembre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 2 novembre, 2013 )

2 novembre 1813…

2 novembre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2561]. A Carra Saint-Cyr.

Mayence, 2 novembre 1813.

Ordre de ne point compromettre les troupes confiées à son commandement et de se retirer sur Wesel aussitôt qu’il y sera forcé par un nombre supérieur de troupes ennemies.

——-

[Pièce n°2562]. Berthier à Dombrowski.

Mayence, 2 novembre 1813.

L’intention de l’Empereur est que vous partiez de Mayence avec le 8ème corps d’infanterie polonais pour vous rendre à Deux-Ponts où vous réunirez ce corps et où vous resterez jusqu’à nouvel ordre.

—-

[Pièce n°2563]. Berthier au duc de Feltre [général Clarke, ministre de la Guerre].

Mayence, 2 novembre 1813.

D’après les intentions de l’Empereur, je donne ordre au général Fontanelli de réunir à Kaiserlautern tous les Italiens qui sont à  l’armée, infanterie, cavalerie et artillerie, et de partir avec eux pour se rendre à Milan en passant par le Simplon ; l’intention de Sa Majesté est qu’il fasse partir en poste les généraux et officiers dont il jugera la prompte arrivée plus utile en Italie et qu’il s’y rendre lui-même en poste.

——

[Pièce n°2564]. Berthier au duc de Feltre.

Mayence, 2 novembre 1813.

Conformément aux intentions de l’Empereur, j’ai autorisé M. le baron de Vence, colonel du 4ème régiment de chasseurs à cheval, à se rendre au dépôt de son régiment pour se guérir de la blessure qu’il a reçue le 30 du mois dernier.

———

[Pièce n°2565]. Berthier au duc de Feltre.

Mayence, 2 novembre 1813.

Conformément aux ordres de l’Empereur, j’ai donné des congés de convalescence aux officiers ci-après désignés pour se rendre à Paris et s’y faire traiter de leurs blessures.

M. le général de division comte Gérard, employé au 11ème corps : 3 mois.

M. le colonel Vincent, commandant le 19ème régiment de chasseurs : 2 mois.

M. l’adjudant commandant Tancarville, chef d’état-major du 4ème corps de cavalerie : 3 mois.

M. le capitaine Sainte-Marie, aide-de-camp du général penne : 3 mois.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, pp.239-240).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 1 novembre, 2013 )

1er novembre 1813…

[Pièce n°2560]. Berthier à Macdonald.

Höchst, 1er novembre 1813.

L’intention de l’Empereur est que vous laissiez le commandement du 11ème corps d’armée au général Charpentier en le chargeant d’exécuter tous les ordres qui vous ont été donnés et que de votre personne vous vous rendiez en poste et en toute diligence à Cologne pour prendre le commandement de la frontière du Rhin depuis la Moselle jusqu’à Zwolle.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, pp.238-239).

 1er novembre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 31 octobre, 2013 )

31 octobre 1813…

31 octobre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2556]. Berthier à Macdonald.

Au bivouac devant Hanau, 31 octobre 1813.

M. le général comte Bertrand reçoit l’ordre de se rendre à Hanau dont il prendra possession et qu’il devra occuper pendant la journée. Aussitôt l’arrivée de ce général, vous devrez vous diriger avec vos troupes sur Francfort ; Je pense que vous avez fait réunir tous les Bavarois et les Autrichiens qui étaient dans Hanau pour les diriger sur Francfort.

——-

[Pièce n°2557]. Berthier à Macdonald.

31 octobre 1813, 8 heures du matin.

Entrez à Hanau que l’ennemi a évacué et faites ramasser tous les prisonniers ; mettrez l’ordre dans la ville ; faites filer les prisonniers sur Francfort.

———

[Pièce n°2558]. Berthier à Macdonald.

Francfort, 31 octobre 1813.

Vous pouvez arrêter votre corps dans le faubourg et faire prendre pour deux jours de pains à Francfort ; envoyez à cet effet des corvées bien en règle.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p.238).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 29 octobre, 2013 )

29 octobre 1813…

[Pièce n°2555]. Berthier à Macdonald.

29 octobre 1813, 7 heures et demi du matin.

Vous pouvez partir avec votre corps d’armée pour soutenir le général Sébastiani sur la route de Hanau.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p.238).

29 octobre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 26 octobre, 2013 )

26 octobre 1813…

[Pièce n°2549].

Eisenach, 26 octobre 1813.

Il sera distribué une livre de riz à chaque soldat.

———-

[Pièce n°2550]. Berthier à Macdonald.

Eisenach, 26 octobre 1813.

L’Empereur ordonne qu’avec votre corps d’armée vous continuiez votre mouvement pour gagner Fulde; faites-moi connaître quand vous y arriverez. Je donne le même ordre au général Sébastiani.

26 octobre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2551]. Berthier à Macdonald.

Eisenach, 26 octobre 1813.

L’intention de l’Empereur est, comme je vous l’ai mandé, que vous partiez demain matin à 2 heures pour arriver à Fulde aussitôt que vous le pourrez.

———-

[Pièce n°2552]. Berthier à Macdonald.

Vacha, 26 octobre 1813, minuit

L’intention ce l’Empereur est que vous partiez à 2 heures du matin au plus tard pour aller coucher le plus près possible de Fulde ; faites-moi connaître où vous pourrez coucher.

———-

[Pièce n°2553]. Kellermann à Cambacérès.

Mayence, 26 octobre 1813.

Par une lettre de Gotha, en date du 25, l’Empereur m’a ordonné de faire connaître à paris par le télégraphe que l’armée s’approche bien des montagnes de la Thuringe et qu’il se porte bien.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, Tome II, pp.236-237).

———

[Pièce n°6071]. Eisenach, 26 octobre 1813.

[De Napoléon] A Berthier.

Suspendez de ses fonctions le général de division Fournier et ordonnez qu’il soit mis en arrestation pour avoir été, pendant toute la retraite, avec sa division là où elle ne devait pas être et avoir toujours pris la fuite en donnant un mauvais exemple.

——–

[Pièce n°6072]. Eisenach, 26 octobre 1813.

[De Napoléon]

Le général de division Fournier est destitué; il sera envoyé dans une commune et placé sous la surveillance de la police.

(Arthur Chuquet, « Ordres et Apostilles de Napoléon (1799-1815) », Librairie Ancienne Honoré Champion, Éditeur, 1912,  Tome IV, pp.301-302).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 25 octobre, 2013 )

25 octobre 1813…

25 octobre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2548]. Berthier à Macdonald.

Gotha, 25 octobre 1813.

L’Empereur ordonne que vous partiez d’Eisenach, demain 26, à la pointe du jour (mais pas avant l’arrivée d’un des corps d’armée que vous devez attendre) et que vous vous rendez à Vacha; vous ferez filer les bagages et vous prendrez les mesures nécessaires pour leur sûreté.

 

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, p.236).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
( 23 octobre, 2013 )

23 octobre 1813…

[Pièce n°2543]. Berthier à Macdonald.

Erfurt, 23 octobre 1813.

L’Empereur vient d’arrêter l’état de répartition des effets d’habillement et équipement existant à Erfurt et que Sa Majesté juge convenable de faire distribuer aux troupes. M. le comte Daru fera connaître à Votre excellence les quantités qui reviennent aux corps sous votre commandement, lesquelles seront délivrés sur-le-champ sur un bon du chef d’état-major de chaque corps d’armée.

 23 octobre 1813... dans TEMOIGNAGES 1813-20131

[Pièce n°2544]. Berthier à Macdonald.

Erfurt, 23 octobre 1813.

L’Empereur ordonne que vous remettiez dans la journée l’état des fusils, souliers et effets d’habillement qui manquent du 11ème corps, que vous fassiez compléter toutes vos cartouches et que votre artillerie tous ses caissons.

(Arthur Chuquet, « Inédits napoléoniens », Ancienne  Librairie Fontemoing et Cie.-E. de Boccard Éditeur, 1914-1919, tome II, pp.235-236).

Publié dans TEMOIGNAGES par
Commentaires fermés
1...9596979899100
« Page Précédente  Page Suivante »
|